Hardy et al., 2024. Systèmes d’hémoculture abordables en provenance de Chine : évaluation in vitro en vue d’une utilisation dans des environnements à ressources limitées

février 16, 2024

|

Bactériologie

Lire le dernier article de Liselotte Hardy.

Cette étude a évalué les performances, la facilité d’utilisation et l’interchangeabilité des systèmes d’hémoculture chinois en laboratoire en utilisant des hémocultures simulées avec un panel de 20 souches bactériennes associées aux infections sanguines.

Résumé
Contexte : Les infections sanguines représentent une menace importante en raison des taux de mortalité élevés et des défis posés par la résistance aux antimicrobiens (RAM). En 2019, on estime à 4,95 millions le nombre de décès liés à la RAM bactérienne. L’impact le plus important a été observé dans les environnements à ressources limitées. Pour diagnostiquer les bactériémies, des systèmes d’hémoculture à surveillance continue (CMBCS) performants ont été optimisés. Cependant, dans les environnements à ressources limitées, la mise en œuvre des CMBCS est entravée par des contraintes budgétaires et des conditions environnementales inadaptées. Les fabricants des économies en croissance produisent actuellement des diagnostics in vitro abordables, qui pourraient combler le manque de capacité, mais jusqu’à présent, ils ne sont pas établis en dehors de leurs marchés nationaux.

Méthodes : Cette étude a évalué les performances, la facilité d’utilisation et l’interchangeabilité des CMBCS chinois en laboratoire en utilisant des hémocultures simulées avec un panel de 20 souches associées aux bactériémies. Quatre systèmes ont été sélectionnés pour l’évaluation: Autobio BC60, Mindray TDR60, Scenker Labstar50 et DL-biotech DL-60.

Résultats : En général, tous les CMBCS évalués ont démontré de bonnes performances avec un rendement (96,7-100%) et une spécificité (97,5-100%) élevés, comparables au système de référence (bioMérieux 3D). En outre, lorsqu’ils sont utilisés comme hémocultures « manuelles » dans un incubateur conventionnel avec détection visuelle de la croissance, la performance était également satisfaisante: le rendement était compris entre 90 et 100% et la spécificité était de 100% pour tous les flacons d’hémoculture. Le CMBCS et les flacons d’hémoculture étaient faciles à utiliser et la variabilité des flacons d’un lot à l’autre était minime. Les tests d’interchangeabilité ont indiqué que les flacons d’hémoculture de différentes marques (toutes sauf Scenker) étaient compatibles avec les différents automates, ce qui met en évidence le potentiel d’un « flacon d’hémoculture harmonisé ».

Interprétation : Sur la base de cette étude in vitro, nous recommandons l’utilisation de ces systèmes dans des environnements difficiles et avec des ressources limitées. Le système Autobio a été le plus performant pour la détection automatique et les flacons DL-Biotech pour les cultures manuelles respectivement (combinaison de performance, prix, facilité d’utilisation). L’adéquation de l’utilisation dans les environnements à ressources limitées doit encore être confirmée par une étude sur le terrain.

Lire la ressource complète : Hardy et al., 2024. Affordable blood culture systems from China: in vitro evaluation for use in resource-limited settings

Bloodstream infection

Équipement

Prélèvement d'hémoculture